ITW GRIMACE Nathalie Courtet

Bois d’Amont vous connaissez? Ce petit village d’irréductibles !

Nom : COURTET

Prénom : Nathalie

Pseudonyme : Nathalie

Site web : www.nathaliecourtet.fr (euh oui, au moins je m’en

rappelle. Même quand  la durée du voyage tend à me rendre

amnésique)

Lieu d’habitation : Bois d’Amont dans les montagnes du

Jura à 15km de Mijoux.

courtet

Ton/tes vélo de voyage : D’abord un Dragon de chez Optima,

maintenant son remplaçant. Vélo couché.

Projet en vue : Madère à pied début avril avec mon neveu.

Euh oui, je sais….

Ton / tes derniers trips :

Par ordre chrono inverse :

De Dunkerque à Gibraltar en suivant la côte au plus près :

6800 bornes (ça c’est juste pour ceux que ça tente, une idée..

bref c’est long, mais qu’est ce que c’est beau) cet automne.

71 jours en ski pulka en autonomie et en solo en Laponie sur

février mars avril 2014

L’amérique du Sud de Lima à Santiago à vélo, une petite

centaine de jours en automne 2012.

Les 3 voyages de la traversée de l’Asie sur 2008, 2009, 2010

et 2011. 44 500 km à vélo couché déjà.

A quel âge et où s’est déroulé ta première expérience de

voyage à vélo ?(Sans les petites roulettes)?  Ah aie aie : 38 ans

Quelle est la rencontre la plus originale que tu ais faite au

cours de tes aventures? Un Coréen à pied sur l’autoroute en

Chine, parti de chez lui, qui allait à Istanbul en tirant une

petite carriole, après avoir lu Bernard Ollivier (mais en sens

inverse)

Ton étape la plus incroyable ? Dans le Sud Lipez, oh quoi

que j’hésite avec la Birmanie, du genre 35 km en 10 heures

d’efforts sur des pistes… enfin, dans une carrière quoi !

Selon toi quel est le meilleur endroit au monde pour voyager

à vélo ? Là où il n’y a pas grand monde mais quand même un

peu en cas de pépin !

Quand un automobiliste te klaxonne méchamment tu lui

réponds quoi ? Je prends un air très niais, lui fais un grand

sourire et un signe de la main mais je ne bouge pas d’un

centimètre.

Le poids moyen de ta caisse à outil en général ? Dépend du

voyage. S’il y a des vélocistes à tous les coins de rue 1,5 kg

max, mais pour traverser le Lipez ou le désert de Gobi je

dirais le double.

Quel est le matériel le plus résistant que tu ais utilisé

jusqu’au bout en voyage ? Comme je suis très méticuleuse,

plein de choses en fait.

Et le plus fragile ? Les arceaux de tente.

L’aliment que tu consommes le plus devant ta tente le soir ?

Les SSP (sacro saintes pâtes)

Tu as déjà roulé avec combien de cyclo voyageurs depuis

tes débuts ? Alors roulé on va dire plus de deux jours 4 ou 5

seulement.

Quelle approche as-tu du voyage à vélo ? (W-end, vacances,

trip en étoile, sportif, touristique, voyage au long cours…

) Voyage au long cours mais j’approche aussi souvent la

boulangerie à vélo.

Quelles régions ou pays as-tu parcourus ? Asie, Amérique du

Sud, Europe.

Une idée de ton kilométrage cumulé avec les sacoches ?

60 000 bornes

Le nombre de pays ? 37

Ton fantasme le plus dingue sur 2 roues ? Une descente

en pente assez douce juste pour n’avoir ni à freiner ni à

pédaler, qui dure toute une journée, avec des paysages de

folie tout le long : forêt tropicale, désert, montagne, bref

un caléidoscope. Vidéo game. Sans une bagnole, sur du

macadam velours avec un verre de bière fraîche à portée de

main. C’est que tu vois, le vélo couché c’est déjà une chaise

longue alors…

Tu trouves 200 euros (ou la devise du pays) au bord de la

route, tu fais quoi avec ? Rien de plus.

Bon « Miss grimace », dis-nous tout ; quels sont les gadgets

que tu transportes toujours dans tes bagages ?! Bof, si la

boussole est un gadget… Ma montre altimètre.

As-tu une bonne idée pour motiver tout le monde à voyager

à vélo ? Ah non, les automobilistes vont péter un câble !

Le meilleur moment de la journée : tout sauf quand c’est

galère.

Le pire moment de la journée : Faire les courses

alimentaires.

Définition du bivouac de rêve : Au calme, loin des villages et

des chiens qui hurlent, loin de la route, vue panoramique.

Plan d’eau (pas trop froide) herbe rase, terrain plat,

soleil couchant, soleil levant. Sans vent. Eau de source à

proximité.

La plus grosse galère (3 trucs autorisés, j’en ai ajouté un…) :

Crevaison sous pluie battante au milieu de nulle part. Les

câbles de freins qui gèlent dans les gaines à 4500 mètres

d’altitude et que les mains prennent la forme des poignées…

Nuit de tempête, amarrages qui s’envolent et arceaux qui

plient…

Le meilleur carburant du cyclovoyageur : les pâtes

La question/remarque que tu as le plus entendue sur ton

vélo couché : C’est pas trop fatiguant dans les montées ?

Enfin, ou seras tu début juillet prochain ? Ah ah, au

boulot j’espère ! (Oui ça m’arrive déjà pas souvent alors tu

comprends…)

Merci pour toutes ces infos, EuroVeloGex te souhaite bonne route !

Publicités

A propos Le festival du voyage à vélo EuroVeloGex

Le festival du voyage à vélo Eurovelogex est une "sérieuse" rencontre annuelle entre voyageurs à vélo. Tu viens à vélo avec ta tente et tes gamelles. Tu verras ce sera cool ! eurovelogex.wordpress.com
Cet article a été publié dans ITV Grimace. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s