Interview grimace : Céline et Benoit

 

Après presque une année passée en Afrique, ils sont à Istanbul.

On attend impatiemment que nos copains Céline et Benoit reviennent pour nous raconter leurs aventures. Voici leur interview grimace pour patienter :

Noms : Benoit & Céline

Site web : cyclovagabonds.wordpress.com

Lieux d’habitation : Crest dans la Drôme

Vos vélos de voyage : deux Vagabondes Cycles drômois, un grand gris et un petit beige.

Projet en vue : Rentrer à la maison ! Bon on a plus de maison, mais rentrer au pays par le chemin le moins court.

Votre dernier trip : en cours de réalisation… en ce moment en Afrique de l’Ouest, bientôt en Turquie puis en Europe de l’Est.

A quel âge et ou s’est déroulé votre première expérience de voyage à vélo (sans les petites roulettes) ?

Céline : c’était en famille en Vendée en 1996 (j’avais 9 ans), j’étais tellement fière de porter mon tapis de sol. Une sœur dans une remorque et une autre sur une troisième roue.
Benoit : à 17 ans avec Marcel et Marie dans le sud de la Drôme, avec une remorque enfant contenant entre autre une bouteille de gaz de 5 kg.

Quelle est la rencontre la plus originale que vous ayez faite au cours de vos aventures ?
Au Sahara Occidental, deux jeunes hippies peace and love, qui voulait acheter un chameau pour rentrer en Allemagne.
Au Maroc alors qu’on bivouaquait, un matin au réveil on entendit au loin le tintement des verres à thé sur un plateau. C’était Hassan, qu’on avait rencontré la veille au soir, qui descendait de sa colline avec le petit déjeuner : thé, pain frais et huile d’argan.

Interview grimace :  Céline et Benoit

Votre étape la plus incroyable ?
Toujours dans le Sahara, c’est fou, une journée de 120 km à 30km/h de moyenne avec le vent dans le dos. On voulait même plus s’arrêter pour manger tellement c’était grisant.
Ou son contraire : la journée de 9km en Espagne, vent de face.

Selon vous, quel est le meilleur endroit au monde pour voyager à vélo ?
La brousse ouest-africaine, tout le monde est à vélo ! De l’eau et de la nourriture de partout et un accueil chaleureux.

Quand un automobiliste vous klaxonne méchamment vous lui répondez quoi ?
Quand c’est pour saluer (oui, certains klaxonnent de manière acharnée simplement pour dire bonjour), on répond bonjour.
Quand c’est pour un « pousses-toi c’est moi le plus gros », on regarde attentivement notre rétro et on agit au plus vite.
Quand c’est pour rien (et c’est fréquent), ben on répond rien.

Le poids moyen de votre caisse à outil en général ?
3-4 kg à la louche

Quel est le matériel le plus résistant que vous ayez utilisé jusqu’au bout en voyage ?
Bon, nous ne sommes pas encore au bout mais les pneus Marathon Mondial sont vraiment, vraiment costauds. Et aussi notre réchaud à bois pliant.

Et le plus fragile ?
Un chargeur solaire universel chinois qui n’a jamais bien fonctionné. Finalement on s’en passe. Les roulements de pédalier Deore, remplacés au bout de 4 000 km.
Et aussi nos pauvres petits organismes, souvent sollicités par tant de changements et de piment !

Interview grimace :  Céline et Benoit

L’aliment que vous consommez le plus devant ta tente le soir ?
Le menu traditionnel du soir : spaghettis + concentré de tomates + oignons + sardines.
Le matin : flocons d’avoine + miel.
Agrémenté de différentes gourmandises. Dans l’ordre : saucisson, olives, jambon cru, amandes, mantecados, dattes, arachides, mangues, bananes, coco, petits beignets locaux…

Vous avez déjà roulé avec combien de cyclo-campeurs depuis vos débuts ?
3 depuis le début du voyage, un québécois avec un accent terrible qui joue au frisbee en Espagne, un belge-brésilien au Maroc et un français ultra léger en Peugeot de ville (qui ne savait pas qu’il y avait le désert en dessous du Maroc). Et depuis, rien ! Vous êtes où les copains ?

Une idée de votre kilométrage cumulé avec vos sacoches ?
10000 km en 10 mois en traversant 10 pays. Même pas fait exprès.

Le nombre de pays parcourus?
Ah, on a anticipé cette question dans la réponse précédente. D’autres sont à venir bientôt.

Votre fantasme le plus dingue sur 2 roues ?
Rouler à poil suffisamment longtemps pour égaliser le bronzage.

Vous trouvez 200 euros (ou la devise du pays) au bord de la route, vous faites quoi avec ?
Soit on se paye 1 333 plats d’atiéké en Côte d’Ivoire.
Soit on va au supermarché pour acheter des produits ultra chers importés de chez nous, comme du fromage, du chocolat, du vin rouge…

Bon, dites-nous tout ; quels sont les gadgets que vous transportez toujours dans vos bagages ?!
Céline : mon kit de pêche, mes flacons d’huile essentielle, des ficelles, plein de ficelles, un vieux numéro de septembre 2012 du journal « Le Crestois ».
Benoit : 3 opinels n°6 au cas où l’on en perde un ou deux en route, une deuxième moustiquaire (je sais pas pourquoi).

Avez-vous une bonne idée pour motiver tout le monde à voyager à vélo ?
Moins de bouchons sur l’A7 pendant les vacances.
Non sans rire, on peut aller vraiment loin quand on a le temps et on passe les frontières plus facilement !

Enfin, ou serez vous début juillet prochain ?
Au festival pardi, ça fait déjà deux ans qu’on le loupe !

Merci pour toutes ces infos, le festival EuroVeloGex vous souhaite bonne route !

eurovelogex@gmail.com

Publicités

A propos Le festival du voyage à vélo EuroVeloGex

Le festival du voyage à vélo Eurovelogex est une "sérieuse" rencontre annuelle entre voyageurs à vélo. Tu viens à vélo avec ta tente et tes gamelles. Tu verras ce sera cool ! eurovelogex.wordpress.com
Cet article a été publié dans ITV Grimace. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s